Marine etJoris Bourillon, vous souhaitent la bienvenue au Sauvage
 
Au Coeur du pays Gâtinais, à 1h30 de Paris, entre Auxerre et Montargis, Le Sauvage vous ouvre les portes de cet édifice du XVème siècle situé en cente ville, à quelques centaines de mètres du Chateau de la Motte et du vieux château du Comte de Sens.
 
L’établissement a à son actif un très long passé au service de la gastronomie et de l’accueil datant de sa construction. Nous sommes fiers, d’incarner aujourd’hui ces valeurs et cette tradition, jamais démenties au fil des siècles et des changements de propriétaires.
Le chef, Joris Bourillon, vous y propose une cuisine traditionnelle de terroirs. Il aime à préparer des plats colorés aux senteurs de garrigue, à l’image de ses origines camarguaises.
 
Toute l’équipe du Sauvage met à votre service son savoir faire pour rendre votre séjour des plus agréables dans une ambiance chaleureuse et conviviale.
 
N’hésitez pas à nous contacter !
 
 
 

  
 
  
 
    
 

 
Le Sauvage SARL MJ Bourillon au capital de 20 000 € . R.C.S. Orléans 532 118 759 . Siret : 532 118 759 00010 APE 5510Z . N° TVA Intracommunautaire FR32532118759

Hôtel de tourisme 2 étoiles - restauration traditionnelle
Email : lesauvage45@orange.fr
Paiement : Carte bleue (visa, Mastercard, Maestro), Chèque vacances, chèque.
Pour les réservations V.A.D (vente à distance) par C.B.
Château-Renard, une vallée chargée d’histoire.

La vallée de l’Ouanne est largement occupée par les hommes depuis la préhistoire comme l’attestent les témoignages d’importants ateliers de taille de silex. Triguères fut un centre gallo-romain important avec un théâtre, un aqueduc et plusieurs villas, dont il reste quelques vestiges.

C’est en 961 que le Comte de Sens, nommé Renard, fit bâtir le château féodal sur la colline de Château-Renard à laquelle il donna son nom. Il reste aujourd’hui une partie des remparts et des tours de ce château haut qui enserre l’église, dont la construction remonte XIè-XIIIè siècle.

En 1121, entre deux bras de l’Ouanne, fut édifié le Château de la Motte, Louise de Coligny le fera reconstruire en 1609 dans sa forme actuelle de style Henri IV-Louis XIII. En 1539, le Roi François 1er y signa l’Edit de la Blanque, préfigurant la loterie royale, ancêtre de la loterie nationale. Plusieurs maisons à colombages donnent encore au centre son cachet d’autrefois. L’une d’elles accueillit Jeanne d’Arc les 18 et 19 septembre 1429.


Portail : Entrée du château haut. « Tour du portier » Eglise Saint Etienne Orgue
 
Remparts : Le site de Château-Renard est couronné depuis des siècles par le Château-haut. Cet ensemble féodal dont la vie active de Château a pris fin il y a plus de 350 ans, garde de son passé des restes importants, incorporés au relief, à la végétation et aux maisons du bourg, qui frappent le visiteur.
     
Mairie
Passer derrière l’Hôtel de Ville (6avril 1857) sous Gaston Plessy pose de la 1ére pierre.)
Conçu par le Maire M.Guilbon près du monument aux morts au jardin de Metelen.
     
La Maison de Jeanne d’arc
Maison du XVème où Jeanne d’arc a logé les 18 et 19 septembre 1429 en revenant de Reims d’où le nom de : Salle Jeanne d’arc
(salle d’exposition).
Salle Anquetil
Pierre Louis Anquetil (Historien)
" Curé de Château-Renard "
Pignon et Escalier pittoresque rue de l’école (ancien Hôtel de Hollande). Maison de Bailli de Louise de Coligny, princesse de Hollande. Maison a colombages du XV ème siècle.
     
Passerelles n°1 & 2.
Passerelles sous laquelle coule l’Ouanne, affluent du Loing et sous affluent de la Seine.
     
Escalier de la Maison des notaires (1610-1618) cannelures Louis XIII.
Cet escalier a été rénové dès la démolition des maisons se trouvant devant où il y avait une cour.
Château de la Motte, Construit dans la vallée de l’Ouanne en 1121, il était initialement construit au XII ème siècle comme un ouvrage fortifié, il fut plusieurs fois remanié à partir du XVI ème siècle. C’est une propriété privée. Anciennes maisons à colombage de Château-Renard du XVIIème siècle.
     
Passerelle :
« Quai des Brûmes  »
Médiathèque
L’immeuble destiné à devenir la Médiathèque a débuté sa carrière comme Maison de Fontaine-Jean à Château-Renard.
La Place de la République (fontaine)
     
Office de tourisme de Château Renard http://www.chateau-renard-tourisme.com
Fleuristes, cadeaux et décoration http://www.larondeauxfleurs.fr ; http://www.art-flore45.com
Musée Vivant de l’apiculture : http://www.museevivant.com 
Chambres d’hôtes  : http://www.clos-saint-nicolas.fr 

Château de La Bussière

Le Château de La Bussière dit Château des Pêcheurs est un exemple tout à fait remarquable de l’architecture en brique du XVIIIeme siècle. Il est isolé sur un étang de six hectares, dans un vaste parc dessiné par Le Nôtre.

Votre promenade vous fera découvrir une demeure toujours habitée par ses propriétaires qui ont su ajouter au mobilier familial, une très belle collection d’œuvres d’art sur la pêche en eau douce.

Vous découvrirez également le charme d’une promenade sur les bords de l’étang dans lequel se reflètent les admirables bâtiments en briques losangées et les grands arbres majestueux...

 

Potager du XVIIIème

Après la visite du château, votre promenade se prolongera vers le potager familial d’une superficie de un hectare et demi entièrement clos de murs. Les propriétaires très passionnés y font revivre une très importante collection de légumes, de fruits, de plantes condimentaires et médicinales mais aussi de fleurs.

Tout cet ensemble s’ordonne dans un tracé typiquement XVIIIème avec ses carrés fermés par des arbres fruitiers palissés, bordés de buis et de vivaces. Cet ensemble est ponctué de deux puits du XVIIIème siècle.

 
 
 
Logis de France